Nous sommes quelques femmes, nous sommes quelques hommes,
Nous sommes nous , venus ici autour de toi :Cancer.
Cancer, quand tu nous sers entre tes grosseurs, entre tes métastases, tu nous tiens
Ou tu penses nous tenir.
Cancer, quand tu te sers de nous, de notre incompréhension , de nos pourquoi moi, pourquoi eux ?
Cancer, quand tu te sers de ton pouvoir d’invasion, de pénétration, quand tu mutiles nos corps de femmes, nos corps d’hommes.
Cancer n’as-tu pas honte d’étaler ton pouvoir ?
N’as-tu donc pas de limites à ton irruption chez moi ?
……
Annie Micheloud-Rey, mai/juin 2010 pour AVAC, Apprendre à Vivre avec le Cancer, hôpital de Sierre